Articles

Leçon N°17 : prendre la posture d’un chef de projet leader


Le chef de projet leader

 

Trop souvent le chef de projet prend une posture fermée qui montre un manque d’ouverture, de communication  et de curiosité. Inondé d’informations et submergé de problèmes, il risque de s’isoler et de s’enfermer dans sa bulle. Face à ce risque d’isolement, il convient de trouver les causes et les actions pour améliorer  la posture du chef de projet.

La posture est une prise de position physique ou intellectuelle face à un sujet. Dans le sport, on parle souvent d’une posture mentale. En fait, la posture est bien différente du comportement qui est une conséquence de sa posture.

On recherche un chef de projet avec des talents de communication, un esprit de curiosité, capable de chercher le diable dans le détail mais également de réaliser une synthèse de l’existant et une anticipation des risques du projet.

Par exemple, le chef de projet doit éviter (si possible) le comportement d’attente ;

  • attente d’un contributeur
  • attente d’une validation
  • attente d’un COPIL
  • attente d’un mail

Sur un projet, vous avez toutes les bonnes raisons d’attendre mais on attend de vous de faire avancer le projet en mettant l’équipe dans l’action et en mouvement. La posture se traduit par prendre sa place, faire un choix de comportement et prendre confiance.

 

posture2

On visualise et on constate le comportement mais on analyse rarement la posture. Toutes les formations au management de projet indiquent que le chef de projet doit développer son leadership et son charisme mais on oublie que ce sont les faits et les résultats qui forgent son image. Le leadership est souvent un comportement attendu de la part de l’équipe qui souhaite un héros ou chef de projet exemplaire (comme dans les formations). On peut avoir un comportement d’écoute et faire le choix d’une posture d’attaque. Certains ont des comportements incohérents avec leur fonction dans l’entreprise car ils se positionnent « physiquement » dans des situations impossibles et perdent l’intelligence de la situation. Afin d’éviter certaines impasses, il faut anticiper et éviter de créer des situations difficiles pour l’équipe. La finesse des relations et la qualité des échanges sur un projet sont souvent le résultat d’un chef de projet qui prend soin des relations et qui adapte sa posture.

Vous trouverez ci-dessous l’analyse des comportements de plusieurs chefs de projet au sein d’une Entreprise Privée dans le secteur des hautes technologies.

 

posture

Plan d’actions

 

  1. Disposer du bon sponsor qui conforte votre prise de position dans les situations difficiles. Son soutien au chef de projet est indispensable
  2. Se doter d’un outil collaboratif (CESAR) afin d’anticiper les risques avec la bonne information et préparer sa posture
  3. Préparer les réunions pour adapter sa posture