Leçon N°14 : Mettre de l’agilité dans vos projets de développement informatique

Capture d’écran 2017-07-03 à 21.39.12

 

Pour Henrik KNIBERG, le mode agile repose sur une vision (le cabriolet) et une logique de construction par itération. C’est assez différent d’une logique objet en mode industriel ou chacun est taylorisé (un spécialiste du clignotant,  …). Ici l’équipe construit l’ouvrage final. Le mode agile va apporter des capacités de :

  • Livraison rapide pour les métiers
  • Réduction des risques
  • Visibilité 360°
  • Flexibilité et souplesse

Sans mode agile, on constate souvent ce type de situation ;

Les fonctions réalisées sont inutiles et ne répondent à nos besoins

Mes demandes de modification sont rejetées car hors périmètre ou  non prioritaire

L’informatique me remonte que c’est compliqué et coûteux

Je ne comprends pas la documentation du projet qui est trop technique

Le SI actuel est complexe et embarque de nombreux impacts pour de petites évolutions

La communication dans les comités n’est pas assez efficace, les échanges sont trop formels et pas assez libres

….

Dans ce contexte, CESAR répond aux exigences des méthodes agiles :

Conduire le changement avec une vision à 360° et positionner les résultats dans le contexte des processus métier (pas uniquement sous l’angle IT)

Veiller à l’attractivité des livrables, la réceptivité des utilisateurs et à la qualité de la pédagogie

Valoriser les résultats et illustrer les apports de la solution digitale à travers d’ateliers métier

Garantir l’adaptation des solutions et l’optimisation des Process par l’animation d’une communication fluide entre métier / MOA / MOE

CESAR vous permet de s’adapter aux besoins de chaque population métier et des tribus des équipes de développement. Le cadrage et le pilotage à 360° couvrent tous les types de projets (création, évolution, maintenance) et vous permet de sécuriser les choix, garantir le cadre de cohérence technique et optimiser le ratio coûts/bénéfices.

Les trois clefs de succès du pilotage en mode agile :

  1. Mettre en place un pilotage par les résultats
  2. Piloter serré avec des marges de manoeuvre
  3. Automatiser le reporting et favoriser le management visuel

 

Le mode agile : plus rapide pour créer de la valeur 

Capture d’écran 2017-07-04 à 10.32.12

Mettre en place un pilotage par les résultats

L’équipe en mode agile est constituée de seniors et de talents qui unissent leurs compétences au service d’un objectif SMART sur un ou plusieurs sprint. Il s’agit en général de maximiser les moyens pour obtenir un ensemble de livrables sur  une durée courte de 3 ou 4 semaines. Le niveau de maturité et l’expérience en informatique de dernière génération sont indispensables pour créer un climat de confiance au sein de l’équipe. La proximité entre l’équipe de développement logiciel et les métiers/utilisateurs est également essentielle pour respecter les engagements de résultats. Le chef de projet a besoin d’un outillage efficace et en général d’un logiciel de portefeuilles de projets agiles pour prioriser, ordonner, estimer et planifier la feuille de route tout en maximisant la valeur ajoutée des efforts de l’équipe.

–> C’est une équipe responsable, mature et performante.

 

Piloter serré avec des marges de manoeuvres

En agile, peu de choses sont écrites (la documentation est minimale) mais l’essentiel est partagé. Afin de maîtriser les risques de perte de l’information, des routines/rituels  sont mises en place :

  • Un sprint planning : kick-off du sprint le premier jour
  • Des users stories : fonctionnalités, maquette d’écrans et règles de gestion sont validées par le product owner
  • Un daily meeting : réunion de 15 à 20 mn (en général debout) pour se synchroniser et se motiver collectivement
  • Un sprint review : bilan sur le dernier jour, démonstration et retour d’expérience
  • Un sprint retrospective : vise une amélioration continue avec l’équipe pour mieux rebondir sur les prochains sprints

Les rituels de l’agile reposent sur trois piliers : la transparence (partage des résultats à date et langage commun) , l’inspection (détection des anomalies) et l’adaptation (disposer de marges de manoeuvre et d’alternatives).

 

Automatiser le reporting et favoriser le management visuel

En mode agile, le temps est une ressource rare. L’équipe va à l’essentiel et a peu de temps pour réaliser le reporting. La capacité à mobiliser les équipes dédiées dans des délais contraints est une clef de succès fondamentale pour un projet agile. CESAR va vous permettre d’améliorer plusieurs processus de gestion des ressources :

  • la gestion des entrées / sorties de collaborateurs
  • la gestion du plan de charge
  • la gestion de la capacité à faire (CAF)

CESAR permet d’automatiser plusieurs dizaines d’indicateurs :

  • L’avancement des livrables
  • Le coût et la marge par Sprint
  • La capacité à faire de l’équipe

Les indicateurs de pilotage (KPI) dans CESAR sont personnalisables et mis à jour en temps réel avec des visions par domaine, direction, axes stratégiques, … Il vous permettront d’améliorer votre prise de décision, la pertinence du dimensionnement des équipes et la qualité des moyens humains à engager sur le projet.

Exemple de reporting temps réel et collaboratif avec CESAR

Capture d’écran 2017-07-03 à 22.16.21