Leçon N°27 : Développer son leadership avec Passion, Persévérance et Plaisir

Développer son leadership avec Passion, Persévérance et Plaisir

 

 

Les 3P du leader sont issus du module management de l’Ecole de Guerre enseigné aux Invalides pour les gradés.

 

Donner du rêve, expliquer le sens et partager sa passion.

« Nous sommes toujours en capacité d’atteindre l’objectif et de nous dépasser. Nous sommes des absorbeurs de pression et des diffuseurs de calme, confiance, sérénité »

Sur le terrain, nous sommes toujours en capacité d’atteindre l’objectif. Nous ne sommes pas des RAMBOS avec la devise des GI « Le difficile est fait tout de suite, l’impossible prend plus de temps. » Dès le début, notre hiérarchie nous met en condition de succès et en confiance avec les moyens ad hoc car il est hors de question de prendre des risques endogènes sur les vies humaines. Nous avons la passion de se dépasser et de tirer nos équipes vers le haut. Plusieurs d’entre nous connaissent des progressions rapides car nous privilégions les qualités humaines et la performance collective. Nous avons une hiérarchie exemplaire qui peut toujours expliquer et réaliser ce qu’on fait. Le leader a sa place. Il a souvent connu une carrière qui lui a permis de gravir les échelons suivant un parcours bien balisé. Il connaît parfaitement notre métier. On ne peut pas remettre en cause la hiérarchie ce qui est peut être différent du privé. Au fond de nous même, on a peur mais on a toujours ce calme intérieur et cette maîtrise de soi. On a été entrainé pour cela et on n’a pas le choix. On garde notre sang froid dans toutes les situations.

 

On a une sorte d’abnégation qui nous permet d’avancer sans se plaindre et d’aller au bout des missions sans profit personnel.

En mission, on découvre des inconnus remplis de pièges. On est dans l’incertain mais on a confiance entre nous. A aucun moment, on doute dans l’action. On fait notre job. Les missions sont toujours plus complexes et plus longues que prévues mais on a cette ténacité qui nous soude dans les situations difficiles. On se connaît parfaitement de A à Z et on ne se lâche jamais. La trahison et le mensonge ne peuvent pas prendre place. On termine toujours une mission.

Le management entre militaires s’appuie davantage sur des principes, un esprit de corps et des valeurs que sur des méthodes toutes faites. Le partage de ces valeurs prend du temps et impose de passer près d’un tiers du temps en formation-entraînement.

Le plaisir de travailler ensemble et de lire dans les yeux la reconnaissance

« les poignées de main des populations que nous sauvons, des sourires et des regards de bienveillance. On s’amuse chaque jour sans se forcer. On fédère nos équipes par le jeu et l’humour. » Lieutenant  Richard BOSQUET en mission au Mali

Sur le terrain et en situation de guerre, les décisions sont prises sans délai avec des enjeux de vie humaine. Pas question de générer une réunion dans une semaine quand la prise de décision doit se faire en 10 mn. Il faut alors analyser et synthétiser une masse importante d’information et évaluer les risques de faire ou ne pas faire (attaque, défense, repli) avec des troupes pouvant aller de dix à plusieurs centaines de personnes. La prise de décision agile se doit d’être pertinente et rapide. On est tous connectés et reliés. La peur est avant ou après mais jamais pendant l’action car les automatismes sont réglés et installés avec un entrainement intensif. Après l’action, on peut parfois réaliser la chance d’être passé au travers (champs de mines, pièges ennemi, …). L’esprit d’équipe est total. On partage ensemble des conditions rustiques et parfois très dures. Le chef dort avec son équipe dans toutes les circonstances. Le plaisir de vivre ensemble cette expérience ou cette aventure donne le sens à notre mission : défendre le drapeau. Le plaisir est issu des enfants, des hommes et des femmes des populations que nous sauvons. Ce sont ces poignées de main, des sourires et des regards de bienveillance. Après ces moments intenses, on a besoin de décompresser. On s’amuse sans se forcer. On fédère nos équipes par le jeu et l’humour.