CESAR : une plateforme WEB pour booster l’intelligence collective

Le travail en équipe est le quotidien de tous mais c’est également parfois compliqué car Internet permet à chacun d’être plus autonome et de travailler à son propre rythme.

Nous sommes sur des projets mais surtout sur des objectifs de travail en équipe qui se traduisent par des résultats (livrables) à fournir dans des contraintes de qualité, coûts et délais. Ce cadre de travail est générateur de nombreux mails, de stress et parfois d’échecs. On constate toujours 1/3 des projets en échecs et 2/3 qui aboutissent avec des difficultés. Il ne faut donc pas avoir peur de l’échec pour travailler en mode projet.

Au sein des entreprises, les exigences de productivité et de compétitivité ont souvent généré une multiplication des activités et des projets dans une approche dite « mille feuilles de tâches ». Le collaborateur est alors souvent en surcharge et sans capacité d’arbitrage sur son plan de travail par manque d’information et de connaissance globale de l’activité.

Chacun travaille au mieux mais sans assez de coordination et de rythme commun.

CESAR est plateforme WEB d’intelligence collective : elle est une source d’information au sein des équipes et apporte des données qui vont permettre aux collaborateurs de réagir face aux exigences de plan de charge. Elle permet à chacun d’être plus intelligentet de trouver des solutions collectives pour mieux travailler ensemble :

  • Identifier et communiquer les priorités
  • Arbitrer des tâches au jour le jour
  • Donner du sens avec une planification à moyen-long terme
  • Booster l’engagement sur des objectifs clairs, compris et partagés

L’intelligence collective est la résultante d’une organisation souple et flexible qui repose sur une culture et des principes, et non sur des procédures strictes. De plus, la capacité à réagir avec des données fiables de pilotage améliore l’intelligence individuelle et collective. Un indicateur clef de pilotage (KPI) est factuel et compréhensible par tous.

CESAR permet de construire un cadre de travail souple dans lequel chaque collaborateur possède des marges de manœuvre pour optimiser sa productivité et son efficacité.

Les échecs liés à la mise en place des outils de gestion de projet sont principalement issus de trois causes :

  • Une séparation trop théorique des modes projets et des modes activités récurrentes (Build/RUN). La somme des petits projets est en général un projet qui a perdu son sens et son chef de projet d’origine. Beaucoup de projets sont orphelins sans le savoir. CESAR permet de gérer tous les types de projets et/ou d’activités sans contraindre les équipes dans des méthodes ou des procédures contraignantes. L’architecture de CESAR permet de gérer des projets transverses et des activités récurrentes en mode hiérachie/hors hiérarchie. Par exemple, CESAR permet de gérer tous les métiers avec des compétences ce qui donne une vision transverse aux managers pour connaître le taux de booking d’un collaborateur ou les besoins en compétences.
  • Une vision trop ingénierie de projet qui ne tient pas compte de la socio-dynamique des organisations et de l’engagement des ressources pour pouvoir réaliser les projets. Le travail au quotidien repose sur une communication efficace et une information claire sur les plans de travail : objectifs, travaux, contraintes qualité-coûts-délais, jalons, … Un chef de projet a la liberté d’organiser et structurer son projet. Il est architecte d’une organisation temporaire qui va permettre à son équipe d’innover. Cette organisation doit donc être agile, motivante et efficace.
  • Une sous-estimation de la conduite du changement pour mettre en place une intelligence collective au sein des équipes. Cette intelligence collective repose sur des capacités d’actions accrues, des informations sur les délais pour arbitrer, des responsabilités sur les coûts, des engagements sur les résultats et des visions exhaustives pour mieux prioriser. Les actions de communication, formation et de coaching d’équipe sont indispensables pour booster l’intelligence collective sur un projet. Sur ce domaine, le processus est irrevesible. On n’a pas deux occasions pour réussir la réunion de lancement et on ne peut pas (re)motiver une équipe si celle-ci a perdu l’envie et l’énergie pour travailler. Les équipes ont besoin de signes de reconnaissance et d’émulation pour travailler avec efficacité. CESAR est uniquement une plateforme mais elle permet à chacun de se positionner, d’aider les autres et de voir les priorités en quasi temps réel.

 

Avec CESAR, le chef de projet est architecte d’une organisation temporaire qui va permettre à son équipe d’innover. Les équipe peuvent prioriser et être moins en surcharge.