L’humain est dans le digital – le digital est dans l’humain.

1/ Moins de reporting et plus de temps pour communiquer 

CESAR est une solution digitale pour mieux travailler ensemble sur un projet et libérer du temps pour un management plus humain. Par exemple, la plateforme CESAR permet de mieux partager les objectifs et de donner des rôles clairs à tous ceux qui sont embarqués de prêt ou de loin sur les projets. Sans CESAR, nous étions informés d’une tâche sur un projet par un mail sans comprendre la finalité et les liens avec le reste du projet. Au mieux, on pouvait apparaître sur la barre d’un diagramme de Gantt de MS Project. Nous étions des exécutants de tâches MS Project sans comprendre le sens et la compétence nécessaire. De surcroît, nous étions souvent aveugles sur la capacité à faire car nos systèmes d’information de pilotage ne mettaient pas à jour automatiquement les taux d’affectation des ressources.

Avec CESAR, les chefs de projet peuvent se libérer des tâches répétitives de reporting pour consacrer davantage de temps à leur équipe. Les équipes disposent d’une information complète, exhaustive et identique à celle des managers. Nous travaillons en totale transparence et dans la confiance. Nos équipes prennent davantage de temps pour communiquer en bilatéral.

2/ Moins de mail et une meilleure qualité des relations humaines 

Le temps de management devient de plus en plus limité. Les réunions peuvent prendre plus de 50% du temps d’un manager. Nous disposons d’un temps de plus en plus réduit pour communiquer en « face to face ». Le management se fait essentiellement par échange de mails et d’échéances sur résultat. La communication formelle en réunion est souvent prédominante  sur la communication informelle à la cafétéria. Nos projets sont de plus en plus complexe et le mode agile a également mis en place des échéances courtes qui génèrent souvent du stress. On a gagné en agilité mais on a perdu en prise de recul et en vision. Nous planifions à six semaines sans connaître totalement les difficultés du projet. Par manque d’anticipation, on se retrouve souvent devant une montagne de difficultés en mode découverte car on n’a jamais pu prendre le temps d’anticiper, de planifier et de concevoir une cible avec une trajectoire.

Depuis la mise en service de CESAR, le métier de PMO a évolué. Ils sont de plus en plus dans le coaching et l’aide aux chefs de projet. Ils sont moins dans le reporting quantitatif avec une casquette de contrôleur et davantage dans un rôle de conseil de proximité et de dialogue. Nous favorisons les échanges, la qualité des relations humaines et le partage des difficultés. Le même projet n’est pas simple pour certains et difficiles pour d’autres, l’équipe partage le même le niveau de compréhension afin de développer des comportements d’équipe et d’entre-aide. CESAR est plus qu’un outil de gestion de projet, c’est un levier d’amélioration des relations dans le monde digital.