Leçon N°22 : 100 conseils pour réussir un projet !

Les 100  conseils pour réussir à manager un projet sont organisés sur les 5 rôles clefs d’un chef de projet

  • pilote,
  • animateur,
  • contributeur,
  • coach,
  • leader

 

Pilote : atteindre l’objectif du projet

  1. Connaître et faire connaître un objectif unique et SMART (Simple, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel)
  2. Dissocier l’objectifs du sens et des enjeux (finalité)
  3. Définir avec clarté les rôles et les responsabilités de l’équipe projet
  4. Rappeler clairement les règles du jeu : esprit d’équipe, transparence, engagement
  5. Respecter les différences de chacun et ses ABC (attentes, besoins, contraintes)
  6. Jalonner le projet : étude, réalisation, mise en œuvre, post mise en oeuvre
  7. S’assurer que l’équipe dispose de la capacité à faire (compétences, disponibilité)
  8. Suivre et contrôler : tableau de bord, reporting, suivi budgétaire, gestion du temps
  9. Faire respecter le process projet (décision collégiale, travail d’équipe, …)
  10. Favoriser le télé-travail, la mobilité et la souplesse
  11. Anticiper les critères de réussite du projet (qualité du client et non du produit)
  12. Réaliser l’expression de besoin et la collecte des exigences avec les futurs utilisateurs
  13. Faire preuve d’intelligence de la situation : allier rigueur et souplesse
  14. Savoir mobiliser son équipe sur un objectif court terme (hebdomadaire)
  15. Prioriser, arbitrer, recentrer sur l’essentiel, simplifier
  16. Déléguer avec contrôle, exiger un reporting écrit
  17. Tenir ses engagements, être prévisible, éviter les effets de surprise, garder le cap
  18. Savoir répondre à une critique, un blocage, un refus
  19. Recadrer : traiter un hors-jeu, stopper une attitude non acceptable, reprendre en main
  20. Anticiper les risques de dérive en coût, qualité, fonction, délai (CQFD)
  21. Négocier une solution, négocier avec les partenaires, négocier CQFD
  22. Détecter les gisements de progrès, faire remontée les bonnes idées
  23. Encourager la controverse positive
  24. Réagir face à une baisse de résultats
  25. Faire face à une surcharge de travail, gérer les pics de charge
  26. Gérer une sous-activité
  27. Gérer son temps et le temps de son équipe avec des outils collaboratifs
  28. Mobiliser les compétences et savoir canaliser les profils toxiques
  29. Avoir le courage de se séparer d’un équipier
  30. Développer l’engagement sur les résultats
  31. Faire appel à des compléments de ressources, savoir demander de l’aide

Animateur : développer la cohésion de l’équipe

32 Savoir fédérer son équipe autour des valeurs d’engagement, de résultat et de passion

33 Faire preuve d’attention au quotidien, prendre le temps d’écouter, d’observer, se montrer disponible

34 Connaître ses équipiers et s’intéresser réellement à eux

35 Informer sur l’évolution du projet et les résultats

36 Ecouter de façon active « on a deux oreilles et une bouche pour écouter deux fois plus qu’on parle » (Confucius)

37 Développer le travail en réseau hors hiérarchie, allouer des actions précises (livrables, délai, charge) à des collaborateurs hors hiérarchie

38 Reconnaître et valoriser, donner des feed-back (comités de pilotage), donner accès aux reporting en temps réel avec un outil  collaboratif

39 Identifier les sources de motivation de l’équipe : partager une aventure humaine et /ou partager un résultat collectif

40 Célébrer et reconnaître les succès, mettre en avant les progrès réalisés avec un management informel

41  Associer chacun et favoriser l’esprit d’équipe par des échanges croisés, des remises en cause, des questions pertinentes, des jeux

42 Réaliser des benckmarks et des veilles

43 Développer le plaisir au travail et la convivialité, apporter de l’humour

44 Gérer les émotions, maîtriser l’affectivité, faire preuve d’intelligence relationnelle, rester sang froid, ne pas exagérer, être objectif

45 Encourager la diversité et le multi-culturel

46 Communiquer les décisions difficiles, oser dire les choses : ne pas cacher, ne pas mentir

47 Etre assertif (ni hérisson, ni éponge) : savoir trouver l’équilibre

48 Pratiquer la communication non violente, rester calme et serein

49 Gérer des personnalités difficiles

50 Gérer des situations délicates : conflits, espionnage, …

51 Traiter les tension dans l’équipe

52 Intégrer un nouvel équipier avec élégance

53 Pratiquer l’engagement librement consenti : suggérer, ne pas imposer

54 Manager une nouvelle équipe et savoir installer son autorité et sa légitimité

 

Contributeur : apporter son expertise au projet

55 Contribuer en donnant le meilleur de soi-même

56 Contribuer au bon moment et au bon endroit ; efficacité et précision

57 Etre le représentant du projet, savoir vendre le projet aux autres

58 Prendre en compte les ABC (attentes, besoins, contraintes) des autres contributeurs

59 Rendre compte

60 Capitaliser

61 Valoriser son savoir-faire et son savoir-être (ne pas rester dans le savoir sans le sens de l’application terrain)

62 S’impliquer dans les projets transversaux

63 Développer la coopération avec l’équipe

64 Savoir aller chercher le diable dans le détail; rechercher les risques à des niveaux fins

65  Véhiculer une image positive du projet auprès de toutes les parties prenantes

66 Cultiver son expertise (l’expertise est éphémère et volatile)

 

Coach : inspirer confiance et générer l’enthousiasme

67 Aider ses équipiers à s’adapter

68 Accroître la confiance : accompagner au quotidien, former, challenger

69 Mener une rétrospective, établir un retour d’expérience

70 Traquer les sources de démotivation et situations d’échec et bien sûr les traiter

71 Autoriser le droit à l’erreur

72 Donner à chacun le niveau d’autonomie pertinent, ne pas confondre autonomie et indépendance

73 Mettre en confiance, rassurer, éviter les sources de peur

74 Identifier le potentiel de chacun, aider à se dépasser

75 Favoriser l’initiative

76 Créer une intelligence collective

77 Valoriser la personne et pas seulement le résultat

 

Leader  : donner envie

78 Trouver le sens à l’action, développer une vision, partager un challenge

79 Challenger, mobiliser, stimuler l’énergie des autres (Henry Mintzberg)

80 Connaître son style de management, ses atouts et ses vulnérabilités, diriger comme on est (Laurent Lapierre)

81 Se donner dans l’activité, se dépasser, faire preuve de passion (engagé mais pas enragé – Tenace mais pas têtu)

82 Etre curieux

83 Se comparer aux meilleurs

84 Savoir infléchir à une stratégie

85 Etre authentique, choisir de se déployer soi-même (Warren Bennis)

86 Donner envie plutôt que décréter, ce qui est décidé n’est pas forcément mis en oeuvre

87 Etre exemplaire : faire preuve d’intégrité et d’honnêteté

88 Reconnaître l’intégrité  : « l’intégrité, l’intelligence et l’énergie. Et si la première est absente, les deux autres vous tueront ». (Warren Buffet)

89 Etre à l’aise avec l’incertitude, ne pas générer des angoisses inutiles, prendre de la hauteur

90 S’appuyer sur les points forts de chacun et ne pas appuyer sur leurs talons d’Achille

91 Faire valoir ses arguments et savoir convaincre / valoriser une bonne idée

92 Accompagner le changement (ne pas abandonner les collaborateurs sur le quai et monter seul dans le train)

93 Encourager la créativité, l’initiative et l’ouverture, favoriser l’innovation (Tom Peters)

94 Remotiver un collaborateur, remettre en selle, donner de l’énergie et remettre sur les rails

95 Développer son influence, son charisme, son rayonnement, son réseau

96 Prendre des risques, aller de l’avant, entreprendre

97 Savoir manager d’anciens collègues, savoir faire du neuf avec de l’ancien, …

98 Préparer l’avenir, être dans l’ici et le maintenant sans trop de rêves

99 Mesurer l’impact de son management et grandir par amélioration continue au quotidien

100 Avoir plaisir à manager sans excès comme manger et boire 🙂